Assassinez-moi !

La dernière nuit de Mademoiselle Paula, star du Grand Guignol, surnommée la femme la plus assassinée du monde.

Assassinez-moi! est édité à l’Avant-scène

Note de l’auteur

Le jeu avec le sang, la viande
Le jeu avec la mort
Le jeu avec la conscience
Ces quelques instants avant
Quand on sait que ça y est
Que la fin est là
Comment ça se passe ?
Ce n’est ni macabre, ni torturé de s’y intéresser
De regarder en face
Au contraire, c’est vivifiant
J’ai un crâne dans ma bibliothèque, un vrai
Il m’aide à tenir debout, à dévorer l’existence, à rire.

Extrait

(…)
PAULA : – Je bouffe, je baffre, je savoure, j’absorbe, j’engloutis. Quand je tétais le sein de ma mère, je la pompais jusqu’aux doigts de pieds. Je voulais la vider de sa substance et la retourner comme une chaussette. Rien ne me plaît autant que de me mettre à table. Je suis incapable d’en sortir. Il faut qu’on m’en extrait. J’ai une capacité à ingérer hors du commun. Je sens qu’il y a toujours un espace quelque part à remplir et que ça va être bon. Voilà justement un cassoulet fait pour mon estomac et qui trouve chaussure à son pied. Je tasse, j’empile, je compresse. En un mot, je me régale. (…)