Ce qui nous pousse, poésie concert

Le temps est une main qui nous pousse et quelque chose là nous encourage, si bien que tant que nous respirons nous voilà étonnés, en mouvement, mais aussi décidés, choisissant.
Tout un chemin de la surprise à l’action.
C’est cette exploration que vous proposent Bruno Allain et Lucas Barbier, un concert entre engagement, chanson et poésie.

Extrait

Tout appartient à la terre,
seul le temps est à toi, le temps de ton passage ici-bas,
entre cri et murmure, quand tu t’assembles, quand tu t’éteins.
En revanche, ce qui s’assemble, ce qui s’éteint, ne t’appartient pas.
Ton halètement dans le bruissement du monde est à toi, pas le corps qui halète,
le plaisir de la caresse est à toi, pas la main qui caresse,
la lumière de ton visage est à toi, pas les yeux qui brillent.
Tu te lèves, tu te couches, la terre tourne,
la beauté de l’arbre est à toi, pas l’arbre lui-même, il tourne aussi, ton corps comme l’arbre appartient à la terre.
Autres choses sont les jours et les nuits.
Car le souffle qui t’anime,
tant qu’il tient,
t’appartient.