Tracteurs

Textes courts écrits pour une création collective de la Compagnie de la Hulotte

Les textes intégrés au spectacle Tracteurs ont été écrits lors de résidences chez des éleveurs dans le Morvan et en Savoie, effectuées à l’invitation de la Compagnie de la Hulotte dirigée par Cristina Fabiani.

Extrait

(…)
J’aime le pie, j’aim’ la mamelle. Certains rêvent de boire au tonneau, moi, c’est le pie, la mamelle, traire direct dans la bouche, m’en coller jusqu’aux oreilles, le lait, le lait, c’est beau le lait, tout ce blanc en moi ça me revigore. J’aime le pie, j’aim’ la mamelle. Le lait te mousse dans la gueule, encore chaud, encore lourd. Ça me rend fort. Tu te fourres en dessous, la nuque sur le tabouret, et vlan vlan, ça me gicle dans le gosier. Le pie, la mamelle, c’est mieux que Tahiti ou Chambéry ville nouvelle. Quand elle est pleine, que ça ballote sous le cul de la vache avec les veines tout autour comme des cours d’eau sur une carte de géographie, que ça la congestionne la mignonne, qu’elle est prête à éclater, ah la vache ! quelle merveille cette abondance ! J’aime le pie, j’aim’ la mamelle. Le soir, je cravache pour la traite, je produis, d’une traite ! la machine les pompe ! Quel plaisir de voir le lait qui monte. 20 litres par 60 vaches, 1200 litres chaque jour, plus du mètre-cube, au minimum. J’irais jusqu’à me plonger dans la cuve comme on se roule dans la neige. Oui, la cuve en aluminium. Tu te mets le scaphandre sur la tête et plouf ! te voilà dans le blanc, que le blanc, à perte de vue, tout ce blanc qui vient du pie, de la mamelle, ce blanc immaculé et moi, je suis dedans, complètement dedans, heureux.
(…)